Louer sa voiture à des particuliers comment ça marche ?

La location entre particuliers prend réellement de l’ampleur. Comment explique-t-on ce phénomène ? Présente-t-il réellement des avantages par rapport aux loueurs professionnels ? Les prix chez les particuliers sont-ils avantageux par rapport aux prix chez les loueurs professionnels ?

Comment procéder ?

Les sites de mise en relation entre particuliers sont très performants de nos jours. Ils ont grandement pensé à faciliter la location. Le propriétaire qui veut louer sa voiture y dépose une annonce en précisant son type de véhicules et ses spécificités : marques ; types de carburant ; nombres de portes… Et sa disponibilité. Ensuite, les particuliers en quête d’un véhicule de location n’ont plus qu’à comparer, choisir, et décider des modes de prise en main. Ils peuvent même effectuer toutes les démarches depuis leur smartphone :

L’état des lieux avec photos à l’appui La signature du contrat peut également se faire en ligne Et même l’ouverture de la voiture dans certains cas. Des boîtiers électroniques sont installés dans la voiture pour permettre cette ouverture, et ensuite, le locataire pourra retrouver les clés de la voiture sous le pare-soleil, ou dans la boîte à gants.

Des tarifs intéressants ?

Les sites qui mettent en relation un propriétaire qui veut louer sa voiture et des particuliers ne lésinent pas sur les moyens. Ils font de plus en plus d’efforts pour être toujours plus attrayants que les agences de location. Oui, les tarifs sont vraiment attrayants : pour une berline ou une berline confortable, par exemple, le tarif est en général entre 25 et 40 % moins cher que chez un professionnel. Et c’est quand même rentable. En plus, il est possible de louer sa voiture à mi-temps : une demi-journée, une heure, deux heures.

En cas de dommages et de dégradation

Dès que la voiture entre en période de location, c’est l’assurance tous risques du site loueur qui prend le relais sur l’assurance du propriétaire. Tous les dommages sont couverts par l’assurance du site, mais c’est le locataire qui devra s’acquitter de la franchise. En cas d’infraction, c’est le locataire qui paiera. Le propriétaire recevra l’amende bien sûr, puisque le véhicule est à son nom. Mais grâce au contrat de location, il pourra prouver qu’il n’était pas au volant. Ensuite, il procédera à une contestation en ligne, en dénonçant le locataire si nécessaire, et le locataire se chargera de payer l’amende.

Ce qui reste encore à éclaircir, sur ce type de location, c’est l’imposition des revenus générés, on peut dire que c’est le flou juridique. Par contre, si la location rapporte des milliers d’euros par an au propriétaire, il devra rendre des comptes au fisc, bien sûr.

Louer son garage ou sa place de parking : un complément de revenu sans rien faire
Faire des économies (et de l’écologie !) en faisant du covoiturage