Faire de l’argent facile pour joindre les deux bouts

Je m’appelle Thomas, j’ai aujourd’hui 36 ans. Père de trois enfants dont je m’occupe seul depuis quelques années, nous vivons aujourd’hui dans un appartement confortable, mes trois petits vont dans de bonnes écoles et moi, je travaille depuis des années comme caissier dans une grande boutique de prêt-à-porter pour homme. Nous vivons plutôt bien depuis un bout de temps, mais les choses n’ont pas toujours été aussi roses, surtout dans la période qui a suivi le décès de ma femme. Emportée par une forme de leucémie très grave et à grande évolution, elle m’a laissé avec trois enfants en bas âge dont il fallait que je m’occupe, le dernier n’ayant que deux ans à l’époque et le plus grand ; sept ans.

Famille heureuse

Ce fut un réel coup dur pour moi et ma famille, car nous avons perdu le pilier le plus important qui maintenant notre vie à un certain niveau. Bien que je n’aie jamais été réellement un homme au foyer, j’étais celui qui s’occupait le plus souvent des tâches ménagères et des enfants pour lui faciliter la tâche. En effet, son travail lui prenait beaucoup de son temps, plus qu’elle ne l’aurait voulu j’en suis certain, aussi nous avons du nous organiser au mieux. Étant à mon propre compte en ces temps là , propriétaire d’une société de distribution de produits laitiers provenant des producteurs locaux de ma région et n’ayant pas bénéficié de beaucoup d’attention de la part de mon père étant petit, j’ai apprécié notre arrangement tout en apportant ma contribution à la maison en ce qui concernait les dépenses. Je n’ai jamais pu aller très loin dans mes études, contrairement à elle qui était avocate et reconnue dans son domaine. Elle était en quelque sorte le pilier de la famille et ma société ne faisait pas beaucoup de bénéfice, mais je m’en sortais quand même.

Aussi à son décès, après avoir dépensé toutes nos économies dans ses traitements, je me suis retrouvédans une situation très délicate. Déjà, ma société battait de l’aile, car j’ai dûla délaisser pour encore plus m’occuper de mes enfants et de ma femme. Puis elle est partie et moi je n’avais presque aucun revenu pour m’occuper de toute la famille, la succession ne comportant essentiellement que notre maison et quelques terres dans sa ville natale, très loin de chez nous et qui étaient donc inexploitable. J’ai donc revendu ma société, je n’en ai pas tirégrand-chose vu l’état dans lequel elle était, mais nous avions quand même de quoi tenir pendant au moins trois mois avec les enfants. J’étais donc au chômage avec trois enfants, un peu perdu sans leur maman, un gros chagrin à gérer, mais aussi mes petits qui ne savaient plus trop ce qui se passait, surtout Eric, mon petit dernier.

Le premier mois est passé, nous apportant son lot de difficulté, d’angoisses, de crises et de peine. Nous avons eu beaucoup de mal à nous faire à l’absence de ma femme qui même si elle rentrait tard, trouvait quand même du temps à passer avec nous, à nous faire à manger aussi certaine fois. Ma mère et ma belle-mère sont venues nous aider pendant un moment à tour de rôle, mais il a fallu que j’apprenne à m’occuper de mes enfants, à les gérer du mieux que je pouvais tout seul. Les deux mois suivants sont passés à une vitesse folle, surtout en termes d’argent.

Mon compte bancaire commençait à perdre du poids, nous avions à peine de quoi vivre même si nous avions droit à quelques aides grâce à la situation de ma femme. Il fallait donc que je trouve un boulot, mais dans quoi me lancer ? Je n’avais aucun diplôme, ma société je l’ai monté sur un coup de tête et avec un copain qui lui avait les connaissances et les ressources nécessaires. Quand il est parti, je savais quoi faire dans ma société , mais je ne m’en suis pas bien sorti pour autant. Je me suis mis aux petites annonces pour trouver un boulot qui me convienne, mais tous exigeaient une certaine expérience.

J’ai donc commencé la phase, recherche de boulot, j’ai enchaînéles offres, envoyédes dizaines de candidatures, mais aucun résultat pendant un mois entier. La situation devenait critique, autant pour moi que mes enfants. Ma famille n’a jamais été très riche, personne ne pouvait donc m’aider financièrement dans ce domaine là . Après deux mois de recherche infructueuse, une finance au point mort, pire encore dans la zone la plus rouge qui existe, j’ai du contracté un prêt, hypothéqué les terres de ma femme qui ne valaient pas grand-chose pour autant. Au moins, cela nous donnait une marge de six mois au moins. Alors, j’ai tenté le coup.

Quelques semaines plus tard, un ami me dit qu’il m’a trouvéun boulot dans une boutique, mais un truc à mi-temps, enfin, le bout du tunnel. Le salaire n’allait jamais nous suffire pour couvrir nos dépenses à nous quatre, mais j’ai quand même tentéle coup, mieux valait ça que rien du tout. En plus, dans deux mois, je devais commencer à rembourser mes dettes, aussi j’ai acceptésans faire de chichi. Il fallait juste que je m’organise pour pouvoir m’occuper de mes enfants en même temps, et je m’en sortais.

C’est en rentrant un après-midi après avoir récupéréle petit à la crèche que je me suis mis à faire quelques recherches sur internet. Ce fut le début d’une grande aventure, la solution à mes problèmes pour boucler mes fins de mois, la meilleure chose que j’ai pu faire depuis le décès de ma femme sans doute. Je me suis lancédans l’aventure de gagner de l’argent facile.

De bonnes idées pour arrondir vos fins de mois

arrondir ses fins de mois

Internet était la solution la plus évidente pour moi. Après être tombé sur un blog qui parlait d’argent facile sur le net, sans aucune obligation d’horaire ou de diplômes en particulier, j’avais donc trouvéce qu’il me fallait. Je dois avouer qu’internet regorge d’idées intéressantes pour se faire de l’argent facile, mais elles ne sont pas toutes bonnes cependant, et j’en ai fait les frais. En effet, dans les premières semaines, je me suis mis à jouer dans les casinos en ligne.

J’ai eu quelques gains importants dans les premiers jours, ce qui m’a encouragé à y mettre plus d’argent, mais j’ai vite compris que ce n’était pas le meilleur chemin à prendre, car c’était trop addictif. Plus je gagnais, plus j’avais envie d’y mettre plus d’argent. Nos finances ont commencé à se dégrader, aussi, avec un dernier coup, qui m’a quand même permis de me refaire un peu, j’ai mis fin à ce chapitre désastreux de ma vie. C’est après cette mauvaise expérience que j’ai commencé à prendre au sérieux les autres activités qu’internet mettait à ma disposition.

La rédaction en ligne

J’ai toujours été bon élève à l’école, même si faute de moyens mes parents n’ont pas pu me permettre de continuer mes études dans les universités. J’étais particulièrement douédans les matières littéraires aussi, l’option de la rédaction en ligne m’a beaucoup intéressé, surtout en découvrant les nombreuses plateformes qui existaient pour recruter des rédacteurs désirant travailler à leur propre compte pour une activitéen plus. J’avais du temps, surtout l’après-midi et la nuit même si je devais jouer les papas poules à la maison en dehors de mes heures de travail. Aussi, je me suis donc inscrit sans trop y croire.

J’ai bien vite réalisé que la concurrence était assez rude vu qu’à chaque projet proposé, on voyait des offres de ces société s offshores, dévaluant complètement la valeur du travail apportépar ceux qui avaient réellement les compétences. Dégoûtépar cela, je voulais abandonner, je l’ai même fait pendant quelques jours, mais j’ai reçu un mail de prise de contact. Quelqu’un avait apprécié ma façon d’écrire et voulait me proposer un petit contrat d’une centaine d’euros pour lui faire quelques articles. J’avais un délai à respecter, cinq jours en l’occurrence, mais l’idiot que je suis a passé le reste de la journée et une nuit blanche à pencher sur ces articles, il s’agissait de foot si je me souviens bien.

Aussi, je les ai envoyés le lendemain avec l’espoir de réussir à ce premier test, ce premier pas dans un domaine qui m’était complètement inconnu avant ce jour là. La réponse fut très rapide, le soir en rentrant, j’avais un e-mail de félicitation. En une soirée, je me suis fait une centaine d’euros rien qu’en rédigeant une vingtaine d’articles. Si j’arrivais à décrocher un contrat comme ça toutes les semaines, ce serait vraiment super. Appréciant mon travail, le même client m’avait contacté à part pour me confier des missions ponctuelles chaque semaine, tout ce qu’il me fallait pour bien me remettre de ma mauvaise situation. Nous avons ainsi collaborépendant des mois et des mois, me permettant de me faire quelques centaines d’euros facilement chaque mois. Je ne me suis pourtant pas contenté de cela, en bon fouineur, j’étais à la recherche de nouveaux plans pour me faire encore plus d’argent facilement.

Les mails et sondages rémunérés

Mails et sondages rémunérés

En me mettant à lires des forums, des blogs et des articles en tout genre, j’ai trouvémon second bon plan pour me faire un peu d’argent en plus, et plus facilement que je ne l’aurais cru. Les mails et sondages rémunérés sans oublier les tests à domicile. Les avis étaient assez mitigés sur ce domaine, la toile étant remplie d’escroqueries en tout genre, surtout en ce qui concernait les rémunérations. En suivant quelques conseils, j’ai quand même pu me débrouiller pour trouver des sites assez fiables sur lesquels m’inscrire pour tester des produits, répondre à des sondages, mais aussi visionner des vidéos de quelques minutes, des pub en général. Sur les deux premiers sites, je me suis fait avoir par les avis postés dans les forums.

Au bout d’un mois, quand j’ai demandé mon paiement, je me suis retrouvé avec un compte suspendu. J’étais écœurépar ce genre de pratique, mais je n’ai pas abandonnépour autant, étant sûr qu’il y avait sans aucun doute des sites honnêtes parmi les milliers disponibles. Restait à trouver vers lesquels me tourner. Après avoir épluché de nombreux blogs, passés au crible de nombreux forums, j’ai réussi à dénicher quelques sites qui avaient la réputation d’être bon payeur à défaut d’offrir des tarifs intéressants quant à la rémunération. Je me suis dit, ce sera toujours mieux que rien, vu ma situation, il fallait que j’essaie tout ce qu’il m’était possible de faire rentrer de l’argent chez moi.

J’ai donc commencé à travailler sur ces sites, au début, c’est très long quand on prend la peine de noter l’évolution des petits centimes qui s’ajoutent les uns aux autres, mais avec ce genre d’activité, je pense que tout le monde doit se douter qu’il faut beaucoup de patience. De plus, même si je voulais arriver à répondre à des dizaines de sondages tous les jours ou bien à regarder des vidéos, je ne pouvais pas à cause du boulot que j’avais à mi-temps et à cause des enfants.

Je devais donc me contenter de quelques heures avant de dormir en plus des rédactions à faire. Comme les commandes diminuaient, j’avais donc plus de temps à tuer. Ce que j’ai le plus appréciédans cette activité, c’est que je pouvais lancer une vidéo en faisant la cuisine ou en passant du temps avec mes petits, c’était très intéressant pour moi. Il faut savoir qu’avec les mails rémunérés et les sondages rémunérés, le salaire n’est pas très gros, mais vous êtes payés pour regarder, pour répondre à des questions, c’est de l’argent facile. Vous n’allez pas faire ça pour devenir riche, mais surtout pour quelques extras, pour réussir à joindre les deux bouts. Mon secret, c’est de cumuler mes activités en faisant plusieurs sites à la fois. J’étais sur quatre plateformes en même temps aussi en dépit de la maigre rémunération que l’on proposait dessus, je suis quand même arrivé à faire quelques centaines d’euros tous les mois. Je vous préviens quand même que ça prend du temps, surtout si vous gagnez plus sans oublier le fait que les actions journalières sont limitées. Une idée à envisager, surtout sur du long terme, car il y a toujours des trucs à regarder ou à tester sur ce genre de site.

Les options binaires et la vente en ligne

Les options binaires

Après avoir essayé la rédaction en ligne, une collaboration de plusieurs mois qui a quand même fini par prendre fin, je me suis mis à la recherche d’une autre activitéqui pouvait me rapporter de l’argent facile, sans faire de gros investissement. J’ai continuéles mails rémunérés, mais vous l’aurez compris, ce n’est pas suffisant pour vivre à nous quatre et avec les besoins des enfants qui ne cessaient d’augmenter, les dépenses devenaient aussi plus importantes. Comme je n’avais pas accès des ressources importantes, même avec des idées de génie, je ne pouvais donc me permettre de monter une nouvelle affaire. Je ne pourrais pas y faire face non plus avec toutes les dépenses que je devrais faire tous les mois. En dépit de tous ces petits trucs en plus que je faisais, impossible de revenir riche aussi, il fallait trouver de nouvelles combines pour faire plus d’argent.

Avec les petits revenus générés par les mails rémunérés, j’ai donc décidéde me lancer dans les options binaires, un domaine que je ne connaissais absolument pas. Mais à force de voir les publicités en ligne, je me suis dit que je ne risquais rien à aller voir ce qu’il en était réellement tout en me disant que j’allais me limiter à une petite centaine d’euros en guise d’investissement pour commencer. Aussi, je me suis lancésur une plateforme que des amis m’ont conseillé, autant pour le sérieux de celle-ci que pour les outils mis à disposition des inscrits pour les aider à trader en ligne.

Comme à mon habitude, je fais toujours des recherches avant de me lancer, j’ai donc lu autant d’articles que possible pour comprendre les options binaires, le trading en ligne, le principe du forex et de tout ce qui concerne ce domaine. Durant les premières semaines, j’ai galérer comme pas possible, rien à faire pour gagner plus d’argent. Si au début, je pensais que cela m’aiderait à me faire plus de sous, j’ai donc déchanté. Puis, j’ai fini par comprendre le truc, j’ai appris à mieux lire les graphiques qui m’étaient proposés, à mieux discerner les tendances du milieu aussi j’ai eu quelques rentrées d’argent importantes grâce au trading en ligne. Mais sachant que je n’étais pas dans mon domaine, j’ai fini par laisser tomber pour me lancer dans la vente en ligne.

Oui, je me suis lancédans la vente de trucs en ligne. J’ai commencé par vendre quelques trucs des enfants qui étaient encore en bon état et qui pouvaient encore servir. Au lieu de les jeter ou de les donner, j’ai penséque ce serait profitable pour nous quatre que je les revende. Aussi, je me suis inscrit sur plusieurs sites pour vendre sur internet et ainsi me faire de l’argent facile. Comme c’était de la vente entre particuliers, il n’y avait pas besoin de prendre de statut en particulier ou de légalise mon activité. J’avais vraiment plein de trucs à vendre, donc, je me suis lancé sans hésiter. Au bout d’un certain temps, j’ai trouvéque vendre des produits neufs pouvait aussi être intéressant.

Aussi, j’ai pris mon courage à deux mains, sacrifiant quelques centaines d’euros pour investir dans l’achat de produits artisanaux et je les ai mis en vente sur un site en particulier. À ma grande surprise, les gens ont beaucoup aiméce que je vendais et les produits partaient rapidement. C’est à partir de là que j’ai vraiment réussi à joindre les deux bouts. Je n’ai jamais lâché mon boulot à mi-temps. Il nous fallait une rentrée d’argent stable, mais ces petits trucs m’ont aidé à surmonter cette période difficile de ma vie.

Le bout du tunnel

Après ce long périple à la recherche de ce qui pouvait nous aider à boucler les fins de mois sans trop galérer, j’ai réussi à améliorer ma situation. Je peux me permettre de prendre un peu de temps pour moi, aussi j’ai décidéde me lancer dans la création d’un blog. Aujourd’hui, j’ai cet espace, je vous y présente quelques idées qui pourraient bien vous aider à surmonter une période aussi difficile que la mienne. Je sais à quel point c’est dur et à quel point, un coup de pouce, aussi petit soit-il peut devenir une aide indispensable. Bien que les épreuves soient des plus difficiles, il faut toujours relever la tête et ne pas perdre espoir, surtout quand on a des enfants qui comptent sur nous pour leur offrir le meilleur, au moins pour combler un peu le vide laissé par une absence.

Faire de l’argent facile, c’est possible, mais il faut du temps, il faut de la volonté et de la patience. Bien sûr, quand on parle d’internet, devenir richissime n’est pas toujours possible même si beaucoup de gens ont réussi dans ce domaine. Il faut trouver l’idée du siècle pour y arriver, il faut avoir le financement nécessaire et faire de nombreuses études, de nombreux calculs avant de se lancer. Si vous n’avez pas ces possibilités comme moi, les boulots à temps partiel et les bons plans en ligne restent encore la meilleure solution qui se présente à vous. Aussi, je vous conseille de prendre le temps de vous renseigner sur les activités à faire en ligne. Il faut se donner les moyens de réussir dans ce domaine et rester là à attendre que la chance passe ne suffit pas.

Vous devrez essayer plusieurs choses en même temps avant de trouver l’activité qui vous convient le plus et dans laquelle vous vous plaisez. Il faut être malin sur internet, car vous n’êtes pas le seul à vouloir devenir riche sans faire trop d’effort ou trop d’investissement. Heureusement, avec quelques bonnes idées, il est tout à fait possible de gagner de l’argent facilement sur internet et qui sait, peut-être que vous réussirez même à devenir un homme richissime avec un peu plus d’application et de chance.

Copyright - FaireArgentFacile.FR